Calcul d’un amortissement Périssol : Nos conseils pour réussir vos calculs

L’immobilier est un secteur qui présente beaucoup plus d’avantages avec la loi Périssol pour les potentiels investisseurs. Quand vous décidez de mettre en location un bien immobilier, la loi Périssol vous permet de bénéficier d’une réduction considérable sur l’impôt. C’est une loi qui vous permet de calculer l’amortissement sur le bien immobilier que vous avez acquérir. Découvrez dans cet article des conseils pour réussir vos calculs d’un amortissement Périssol.   

Que comprendre de la loi Périssol ?

Cette loi assure non seulement la réduction de manière considérable de l’impôt, c’est aussi un mécanisme d’investissement locatif reposant sur celui de l’amortissement du bien immobilier acquérir. Ceci est applicable sur le prix de l’acquisition du bien. C’est une loi qui donne la possibilité d’une déduction des revenus fonciers. 

Avez-vous vu cela : Quel ordinateur choisir en 2022 ?

C’est un dispositif assez bénéfique pour les propriétaires de bien immobilier neuf. L’une des conditions pour avoir accès à la loi Périssol est que le bien immobilier ne soit jamais utilisé avant l’acquisition. Il faut qu’il soit également destiné uniquement à usage d’habitation et être mis en location pour une durée minimum de 9 années. Vous pouvez renouveler votre loi Périssol en mettant la vente de ce bien immobilier et vous procurer un bien neuf.

Comment calculer l’amortissement Périssol ?

L’une des particularités de l’amortissement Périssol est qu’il est calculé par rapport au prix d’acquisition du bien immobilier. Vous avez la possibilité en tant qu’investisseur d’avoir droit à un amortissement pouvant atteindre 80 % du prix total d’acquisition pour une durée de 24 ans. C’est en fait le calcul d’un pourcentage sur le prix d’obtention du bien. L’amortissement doit être situé dans un intervalle de 10 700 € à 15 300 €. 

Avez-vous vu cela : Comment enfiler un tablier japonais lors de vos activités ?

Le calcul de l’amortissement est processus pas du tout complexe en raison des pourcentages de calcul déjà préétabli. Il vous suffit d’appliquer 10 % au prix de l’acquisition pour les quatre premières années ; 2 ans pour les cinq années suivantes ; étant donné que la durée de l’investissement pour la location du bien est au moins de 9 années, il faudra appliquer 50 % au prix de l’obtention pour avoir l’amortissement. Pour une durée d’investissement de 24 ans, le pourcentage à appliquer pour obtenir l’amortissement est de 80 %. 

CATEGORIES:

Actu